Parfois, je suis révoltée


Hier, j'ai commenté les news...

Je n'ai pas pour habitude de commenter l'actu et de donner une opinion sur les réseaux mais là, c'était trop...

Des articles relatant un jugement pénal pour agression sexuelle ont été publiés et relayés sans penser à l'impact que cela pourrait avoir sur les victimes qui ont choisi de ne pas répondre à la presse.

C'en était trop ! Alors, j'ai réagis:

"Bonjour,

Mon commentaire se placera certainement en marge mais il me semble nécessaire de poser les questions suivantes:

Avez-vous l'aval de l'ensemble des parties civiles pour publier ? Ne pensez-vous pas que cette publications, ces articles et la déferlante de commentaires qui va suivre sur l'ensemble des réseaux sociaux peut être difficile voire destructeur pour des personnes qui viennent de revivre, presque 4 ans après les faits, un moment difficile qui peut amener des difficultés à se relever ?

Que savez-vous des faits, de la situation de l' auteur et de la position du magistrat ? Ne pensez-vous pas qu'il est bien difficile mais courageux d'essayer de venir en aide à l'auteur pour tenter de lui proposer de travailler sur lui-même, revoir son système de valeurs et soigner si possible pour que plus jamais il ne commette ce genre de faits ? Ne pensez-vous pas que la liberté d'information doit être temporisée quand, des lieux communs écrits dans ces articles peuvent impacter, déstabiliser, heurter les victimes. N'y a-t-il pas lieu de modérer ses propos et de s'assurer des sources et du déroulés des faits? Bref, MONS INFO, par respect pour les parties civiles, et les victimes éventuelles (non constituées pc) j'aurais tendance à vous proposer de retirer cette publication et de leur permettre d'essayer de reprendre le cour de leur vie aussi sereinement que possible. Ce serait solidaire et bienveillant et sans doute plus constructif que les centaines de commentaires qui vont suivre... Merci déjà"

La publication n'a pas été retirée mais j'espère avoir planté une petite graine dans l'esprit des personnes qui m'ont lue.

crédit photo: Photo by Mahbod Akhzami on Unsplash




2 vues0 commentaire